Installer une pompe à chaleur

Si vous désirez vous équiper d’une pompe à chaleur pour votre chauffage domestique, l’installation doit obligatoirement se faire par un professionnel et son tarif ne peut être pris en compte lors du calcul du crédit d’impôt (sauf pour la pose de l’échangeur thermique de la pompe à chaleur géothermique).

Les modalités d’installation d’une pompe à chaleur

L’installation d’une pompe à chaleur dépend bien évidemment en majorité du type de pompe que vous avez choisi (géothermie, air-air, air-eau, etc…). Néanmoins, quelques éléments peuvent se prévoir à l’avance :

  • L’emplacement de la pompe : il est important de trouver la meilleure position pour la pompe en fonction de votre logement, notamment s’il est en construction. Entre notamment en compte dans ce calcul la proximité des voisins, qui pourraient être gênés par le bruit de la pompe (environ 20 mètres de distance pour un volume de 65 décibels).
  • Le support de la pompe : selon la région et l’architecture de votre habitat, la partie où sera installé votre appareil doit être bien pensée. Il faut également prévoir l’évacuation des condensats (écoulements d’eau) et l’isolation de la tuyauterie.

Les différentes installations des pompes à chaleur

Les pompes à chaleur géothermiques ou aquathermiques (eau-eau) sont des installations de grande ampleur puisqu’elles demandent de creuser le sol pour y installer des sondes thermiques permettant de récupérer la chaleur. Les PAC géothermiques peuvent avoir des sondes horizontales qui dessinent un plancher sous le sol (60 à 120 centimètres de profondeur), ou verticales qui plongent sous le logement en cas de manque de place (100 mètres maximum).

Les pompes à chaleur aquathermiques, quant à elles, demandent aussi un forage vertical pour que le circuit atteigne une nappe phréatique. Ces installations nécessitent donc des travaux conséquents, qui peuvent s’avérer plus compliqués si le logement est déjà construit.

Les pompes à chaleur air-air et air-eau sont des dispositifs plus simples à mettre en place car demandant moins d’espace et de travaux. Composées d’un module interne et d’un autre situé à l’intérieur du logement, il suffit d’avoir un espace suffisamment dégagé pour les installer.

Les systèmes de pompes à chaleur se raccordent ensuite à votre propre réseau de chauffage, faîtes cependant attention à ce que les deux soit compatibles. En effet, certaines pompes sont plus ou moins bien efficaces selon le système de chauffage que vous possédez : basse ou haute température.

Désinstaller une pompe à chaleur

Tout comme l’installation, cette étape doit être réalisée par un professionnel capable de traiter les modèles en fin de vie. Chose qui n’est pas si simple, car le fluide qui permet de récupérer la chaleur est très polluant, il ne doit donc pas se déverser dans la nature. Bien pris en main, il sera recyclé ou détruit.